Bienvenue sur le site de Rand’O Rayol!

Dimanche 8 Mars – Plage de l’Argentière – l’Estagnol  en AR – La Londe les Maures.

Nous vous invitons à une randonnée côtière sur le sentier du littoral  au départ de la Plage de l’Argentière pour relier la plage de l’Estagnol et retour, parcours de +/- 10 km. Quelques petits passages escarpés, mais de magnifiques paysages pour cela :

  • Point de Rendez-vous : Place du Pateck – Le Rayol
  • Heure de départ : 10 heures.
  • Dénivelé positif seul : 70 m
  • Durée hors pause : 3 h 30
  • Niveau : Peu difficile
  • Accompagnatrice : Pascale Voituron
  • Covoiturage jusqu’à la plage de l’Argentière : 4.50 € (Parking gratuit)
  • Pique Nique + eau + en cas à prévoir pour la journée.
  • Bâtons et chaussures de randonnée

Inscription obligatoire pour organisation et être prévenu de tout changement ou annulation : randorayol@gmail.com vendredi soir dernier délai.

Dimanche 1° Mars – Panoramique de Malatra – Le Rayol

SONY DSC

Lacez vos chaussures, réglez vos bâtons… dimanche la panoramique de Malatra vous attend et avec elle : découverte des forêts des Maures, du ruisseau du Fenouillet (pas sûr qu’il ait beaucoup d’eau), panorama  sur les îles d’Or, le Lavandou, puis le golfe de Saint Tropez jusqu’aux contreforts de l’Estérel par temps clair…..même la Corse peut être aperçue

 

  • Lieu de Rendez-vous : Le Patec  (rayol)
  • Heure de Départ : 10 h
  • Dénivelé positif seul : 500 m
  • Durée de marche hors pause : 4 h 30
  • Distance : +/-12 km
  • Niveau : Peu difficile
  • Accompagnatrice : Pascale Voituron
  • Covoiturage jusqu’au col de l’Etoile point de départ de la randonnée.
  • Pique Nique à prévoir + eau en suffisance + encas de l’après-midi
  • Chaussures et bâtons de randonnée indispensables.

marmite fenouillet

Inscription sur randorayol@gmail.com , vendredi soir dernier délai, pour être prévenu de tout changement, annulation ou autre évènement.

Dimanche 23 février – Randonnée Ste Magdeleine –

La Môle

18 au départ de l’église de La Môle pour rejoindre par une journée de grand soleil la Chapelle Ste Magdeleine.

Passages par des sentiers parfois un peu « pentus », découverte d’empreintes  « qui sait peut-être » de loup, ravissement devant une plante mystérieuse pour nos randonneurs, qui pourrait bien être une orchidée.

Arrivée à la chapelle Sainte Magdeleine (construite en pierre de basalte qui laisse supposer la présence de volcans antérieurs)  les plus courageux ont fait l’ascension du promontoire offrant une vue panoramique sur le golfe de St Tropez s’étendant jusqu’à la mer et le massif des Maures.

Ainsi de découvertes en émerveillements la boucle d’une dizaine de kilomètres a été effectuée en 3 heures de marche avec quelques pauses le temps de reprendre souffle et de faire des photos que nous vous partageons.

Retour par des sentiers sous la pinède, la petite troupe un peu fatiguée a rejoint le point de départ en fin d’après-midi  « d’hiver qui n’en est pas un ». La bonne humeur fut de mise tout au long de cette sortie.

 

 

Samedi 25 janvier, après l’observation des Oiseaux sur les Salins des Pesquiers,  nous sommes allés visiter le site archéologique d’Olbia.

Témoin du passé, cette cité antique, colonie forteresse fondée par les grecs de Massalia en 325 avant JC, Olbia « La Bienheureuse »,  servait de relais entre l’Orient, la Grèce, l’Etrurie et l’Espagne du Sud où les Phocéens récupèrent alors l’argent, le cuivre et l’étain, métaux indispensables à l’économie grecque.

 

De formes géographiques son plan permet une répartition égalitaire entre les familles tout en répondant aux exigences militaires de la petite forteresse.

20200125_153656

Puis Olbia devient romaine en 49 avant JC suite à la conquête des troupes de César de Marseille.  La ville réaménagée s’agrémente de thermes dont on voit encore les vestiges.

Enfin de la période médiévale (XI et XIIe siècle) on trouve les traces  d’un  prieuré bénédictin, qui sera remplacé plus tard par une abbaye cistercienne occupée par des moniales.

 

La redécouverte du site après des siècles d’oubli par des érudits locaux, attire l’attention de Napoléon III, qui soupçonnent l’existence d’une ville romaine nommée Pomponiana.  Des fouilles sont entreprises  qui depuis 1947  se font systématiques. Le site acquit par l’état est transféré en 2009 à la ville de Hyères  qui poursuit    un programme de consolidation et de mise en valeur.

20200125_155259_001

 

.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous vous communiquons ci-joint le lien pour charger le programme de nos sorties 2019 modifié. En effet par suite de contraintes d’organisation certaines  sorties ont été modifiées. Par ailleurs, nous vous communiquons des informations complémentaires pour les sorties sur les îles de Port Cros et Porquerolles.

Littoral Gigaro (29)